• Bonjour,

    Je vais vous présenter une quadrilogie que j'aime beaucoup, merci à Glénat d'avoir traduit le roman même s'il a fallu attendre des années avant la parution du dernier tome (T-T).

     

    Library Wars

    library wars

    Une ode à la liberté et aux livres.

    Dans un futur alternatif, le Japon vient d'entrer dans l'ère Seika, au cours de laquelle règne une féroce bataille pour la sauvegarde de la liberté d'expression.

    Jugeant néfaste l'influence de nombre de livres et de journaux, le gouvernement japonais a en effet fait adopter la Loi d'amélioration des  médias, qui crée notamment un comité d'amélioration des médias chargé de sélectionner et de confisquer toutes les publications (livres, revues, journaux…) estimées par lui porteuses d'influences négatives (bref, une censure légalisée). Horrifiés, les directeurs de bibliothèques s'allient et parviennent à faire voter la loi de sauvegarde des bibliothèques, qui crée le corps des bibliothécaires, une organisation paramilitaire disposant d'une légitimité officielle face au comité d'amélioration des médias (pourtant lui aussi issu d'une loi !).

    Une lutte politique, mais aussi armée (appelée Guerre des bibliothèques), s'engage alors entre les deux formations pour prendre le contrôle des livres et médias indexés…

    En l'an 31 de l'ère Seika, alors que la Guerre des bibliothèques, qui fait maintenant rage depuis trois décennies, semble irrémédiablement entraîner le  Japon sur la voie de la guerre civile, la jeune Iku Kasahara, hantée par le souvenir d'un homme qui, en s'opposant avec force à deux membres du Comité d'amélioration des médias, lui a permis d'acheter ce qui allait devenir son livre favori, décide, à l'insu de ses parents, d'intégrer le sélectif corps des bibliothécaires du  Kanto ...

     

    Library Wars est une incroyable oeuvre de politique-fiction qui emprunte autant à Appleseed qu’à Fahrenheit 451. Le premier volume de ce roman à succès offre une vision complémentaire et affinée du monde, et des protagonistes qui vient parfaitement soutenir la découverte du manga. Ceci dit, manga et roman peuvent se lire indépendamment les uns des autres. Le roman Library Wars a été vendu à près de 1.5 millions d’exemplaires au Japon, et a été distingué du “2008 Seiun Award for a long fiction”, équivalent asiatique du Prix Hugo !

     

    Ce roman à bénéficier d'une adaptation sur les écrans : en animé ( 12 épisodes) que vous pouvez trouver en Vostfr en fouillant sur le Web + une Oav, un film d'animation et également de films.

    Il a aussi une adaptation en deux Novels par l'auteur.

    Il bénéficie aussi non pas de une mais de deux adaptations en manga papier !

    - Library Wars: Love & War (15 volumes) la version Shojo qui sort aussi chez Glénat.

    - Toshokan senso spitefire ! la version Shonen

     

     

                          

     

    Note d'Ara :16/20  il est très facile de rentrer dans le livre, l'auteur aborde des sujets graves avec un ton léger mais de façon directe. L’héroïne est attachante et touchante dans son comportement mais aussi dans son caractère et ses idéaux.

    Cette quadrilogie vaut vraiment le détour.

    Ara yes.

     

    Note de Byby: 18/20  C'est une histoire que j'ai hésité à commencer car le sujet ne m'intéressait pas. Mais sous les maintes insistances d'Ara, j'ai finis par le lire. Je dois dire que je ne fus pas déçu, bien au contraire. J'ai dévoré (littéralement) les livres et les mangas en deux jours. Les interactions entre les deux personnages principaux sont à mourir de rire, le développement de leur histoire est bien mené. Donc même si vous n'aimez pas les histoires avec des conflits, n'hésitez pas à aller le lire. yes


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique